Ready! (made)
Saison 2021-2022

À une époque où la notion du temps semble être devenue très relative, se pose une question fondamentale : le futur sera-t-il fait d’inventions nouvelles ? Car dans le bouillonnement des idées, beaucoup n’arrivent pas toujours à leur terme. Et bien souvent, certaines idées restent à l’état de filigrane, de négatifs qui restent encore à développer.

Alors ne ferions-nous pas mieux, finalement, de contempler ce qui fait notre présent, à savoir le passé ? Nous l’avons dit : tout ceci, finalement, est très relatif. Et la notion de contemplation, également, nous tient à coeur car l’on sait que c’est le regard du spectateur qui fait l’oeuvre. Il peut même la réinventer, en fonction de la lumière ou du moment.

C’est pour ça que nous faisons le choix, pour cette saison, de nous porter vers l’existant. Vers les choses déjà nées, mais pas encore présentées. Vers la reconstruction d’oeuvres passées, qui prennent encore du sens aujourd’hui. Vers la révision de choses oubliées et qui méritent plus que jamais d’être illuminées à nouveau. Avec, au milieu de tout cela, une invention qui repensera notre rapport au temps. Un long temps de réflexion nous a été accordé, où nous avons pu repenser la notion de faire : il est maintenant temps d’agir. Nous sommes prêts ! Mais est-ce fait ?


Téléchargez la brochure de saison

Billetterie
Programme 1

Mercredi 10 novembre 2021 à 20h
Jeudi 11 novembre 2021 à 20h
Vendredi 12 novembre 2021 à 20h
Dimanche 14 novembre 2021 à 15h

Opéra national de Lorraine (Nancy)


En 1954, Yves Klein esquisse un ballet intitulé La Guerre (de la ligne et de la couleur), destiné à mettre en scène ses réflexions physiques et performatives sur l’immatérialité de son art. C’est à partir de ce passionnant – mais incomplet – scénario que Petter Jacobsson et Thomas Caley ont imaginé cette nouvelle création, à l’initiative du Centre Pompidou-Metz. Ils nous proposent ainsi de partager l’expérience du travail d’Yves Klein, qu’ils voient comme une tentative utopique d’interagir avec le divin, comme une expression de l’irrépressible envie humaine d’aller caresser les cieux.

Ils ont convié l’artiste plasticien Tomás Saraceno – réputé pour son goût pour l’interdisciplinarité artistique – à en imaginer la scénographie : un grand kaléidoscope d’ombres et de lumières, où les corps bougent et se débattent, comme dans une longue suspension avant la chute.

Programme 2

Mercredi 2 mars 2022 à 20h
Jeudi 3 mars 2022 à 20h
Vendredi 4 mars 2022 à 20h
Dimanche 6 mars 2022 à 15h

Opéra national de Lorraine (Nancy)


Ce programme croisé fera se rencontrer le nouveau et l’ancien, avec la recréation d’un classique de la fin du siècle dernier, et une nouvelle création d’une chorégraphe invitée bien ancrée dans le présent.

D’un coté, Twelve Ton Rose, créée en 1996 par la Trisha Brown Company, fera la part belle à la musique d’Anton Webern, dont la chorégraphie est directement inspirée. Des extraits de plusieurs opus qui semblent presque perturber les corps, créant une danse surprenante qui dévoile au spectateur l’immense affinité entre Brown et le compositeur autrichien. De l’autre, Decay, une pièce résolument actuelle où Tatiana Julien tient à explorer l’idée de ralentissement, comme une réaction à un monde à la rapidité grandissante. Un retour à l’idée trop mal perçue de prendre son temps, et une rassurante célébration de l’oisiveté.

Réserver
Programme 3

Mercredi 18 mai 2022 à 20h
Jeudi 19 mai 2022 à 20h
Vendredi 20 mai 2022 à 20h
Dimanche 22 mai 2022 à 15h

Opéra national de Lorraine


Après Relâche en 2014, Petter Jacobsson et Thomas Caley ont décidé de se replonger, au cours d’une soirée unique, dans l’univers décalé des Ballets suédois – compagnie mythique qui avait ses quartiers parisiens au Théâtre des Champs-Elysées pendant les années folles – à l’occasion du centenaire de leur création.

Dominique Brun, Latifa Laâbissi et Volmir Cordeiro ont été invités à s’emparer, avec eux, de ce riche répertoire pour l’acclimater à leurs propres préoccupations esthétiques.
Forts de leurs parcours, origines, générations et univers très différents, ils sauront, sans nul doute, nous faire (re)découvrir ce formidable passé dans une approche résolument contemporaine.

Elle nous permettra de saisir l’audace de cette aventure artistique qui avait réussi, en son temps, à ré-enchanter son époque.

Réserver