Songlines - création

Songlines - création

-

Partage

mer. 08 novembre 2023 — 20h

Opéra national de Lorraine

jeu. 09 novembre 2023 — 20h

Opéra national de Lorraine

ven. 10 novembre 2023 — 20h

Opéra national de Lorraine

dim. 12 novembre 2023 — 15h

Opéra national de Lorraine

-

Création pour 22 artistes chorégraphiques du CCN - Ballet de Lorraine
Durée : 45 minutes

Création mercredi 8 novembre 2023 à l'Opéra national de Lorraine (Nancy)

Images Laurent Philippe


Chorégraphie
Marco Berrettini
Musique
Daniel Brandt, Paul Frick
Scénographie et Lumière
Bruno Faucher
Création costumes
sur une idée de Olivier MULIN
Réalisation costumes
Martine Augsbourger et l'Atelier Couture du CCN - Ballet de Lorraine
Conception chenille
Colombe Lauriot
Répétitrice
Valérie Ferrando
Regard extérieur
Sébastien Chatellier
Coproduction
*Melk Prod.
Chorégraphie
Marco Berrettini
Musique
Daniel Brandt, Paul Frick
Scénographie et Lumière
Bruno Faucher
Création costumes
sur une idée de Olivier MULIN
Réalisation costumes
Martine Augsbourger et l'Atelier Couture du CCN - Ballet de Lorraine
Conception chenille
Colombe Lauriot
Répétitrice
Valérie Ferrando
Regard extérieur
Sébastien Chatellier
Coproduction
*Melk Prod.

mer. 08 novembre 2023 — 20h

jeu. 09 novembre 2023 — 20h

ven. 10 novembre 2023 — 20h

dim. 12 novembre 2023 — 15h

Partage

L’idée pour Songlines m’est venue à la lecture du livre Le chant des pistes de Bruce Chatwin, dans lequel il décrit la vie spirituelle des Aborigènes d’Australie. 

L'Australie précoloniale était la dernière masse terrestre sur terre peuplée non pas de bergers, d'agriculteurs ou de citadins, mais de chasseurs-cueilleurs. Leurs labyrinthes de voies invisibles à travers le continent nous sont connus sous le nom de Songlines, mais pour les Aborigènes comme les traces de leurs ancêtres. Le long de ces "routes", ils voyagent afin d'accomplir toutes ces activités qui sont typiquement humaines - chant, danse, mariage, échange d'idées et arrangements des frontières territoriales par accord plutôt que par la force.

Je voudrais transposer dans mon projet les questions que le livre évoque, qui sont archaïques et terriblement actuelles à la fois : pourquoi l'homme est-il le plus agité et le plus insatisfait des animaux ? Pourquoi les errants conçoivent-ils le monde comme parfait alors que les sédentaires essaient toujours de le changer ? Sommes-nous d'accord avec la théorie que tous les problèmes de l'homme proviennent de son incapacité à s'asseoir tranquillement dans une pièce ?

Songlines est une pièce qui tentera de trouver des réponses, à travers la chorégraphie. Une danse faite dans un espace magique, constitué de champs de force, endroits sacrés et points de lumière, où nos vies extérieures et intérieures ne font qu’Un.


Librement inspiré du livre de Bruce Chatwin The Songlines.
Production dans le cadre du projet «Artiste associé» avec le Centre Pompidou-Metz

-

Marco Berrettini

Le danseur et chorégraphe italo-allemand Marco Berrettini est né en 1963 à Aschaffenburg (Allemagne).

Son intérêt pour la danse a débuté dans les discothèques. En 1978, il remporte le championnat allemand de danse Disco. Fort de cette expérience, il suit des cours de jazz, de danse moderne et classique. A 17 ans, il débute sa formation professionnelle de danseur ; d'abord à la London School of Contemporary Dance The Place, puis il est diplômé de la Folkwangschulen Essen, sous la direction de Hans Züllig et Pina Bausch. Là-bas, il développe son intérêt pour le Tanztheater et débute comme chorégraphe. Suite à sa formation, il tente de monter sa propre compagnie.

Pour accompagner ses tentatives de se faire un nom en tant que chorégraphe, il étudie l'ethnologie européenne, l'anthropologie culturelle et les sciences théâtrales à l'université de Francfort.

En 1988, il s'installe en France pour travailler avec des chorégraphes et en même temps créer ses propres pièces.

Depuis, Marco Berrettini a produit une quarantaine de spectacles avec sa compagnie. Avec Sturmwetter prépare l’An d’Emil, il remporte le prix ZKB au Theaterspektakel de Zürich. En 2018 il remporte le Prix Suisse de Danse avec iFeel3 et en 2022 il obtient le Prix Suisse de Danse pour l'ensemble de son œuvre.

L'activité de Marco Berrettini va de la performance dans un musée à la collaboration avec des cinéastes, en passant par l'installation avec des plasticiens et au dîner avec des personnalités qui ne le connaissent pas. Mais sa meilleure réussite reste sa fille Stella.